Vivre longtemps en bonne santé ? Comment faire ?

piece

Pour vivre longtemps en bonne santé, les connaissances confirment qu’il faut surtout être raisonnable et rechercher l’équilibre, pour ménager son corps, en bonne intelligence avec son esprit. Une bonne alimentation, de l’activité physique et un bon sommeil sont les clés de la longévité.

Bien manger : la base pour préserver son capital santé

Conserver la forme passe d’abord par notre alimentation… et notre digestion. L’ensemble des microorganismes qui peuplent notre intestin, pour environ 2 kilos chez un adulte, ont un rôle que l’on commence à identifier. Nous hébergeons dans cet « organe » des centaines de bactéries, de champignons et de virus différents. C’est leur équilibre qui assure un bon fonctionnement de l’organisme, et particulièrement du système immunitaire. À l’inverse, si on observe le microbiote dans des maladies cardio-métaboliques, rhumatologiques ou neurologiques, il apparaît comme perturbé, sans qu’on soit encore capable de maîtriser le phénomène.

Alors pour vivre longtemps en bonne santé et avoir un microbiote capable de remplir son rôle, il semble important de lui fournir des fibres alimentaires qui traversent l’estomac jusqu’à l’intestin : des légumes, des fruits et surtout des fruits secs. Il est bon aussi de le protéger de l’inflammation en réduisant dans notre alimentation les sucres rapides et raffinés.

Et, bonne nouvelle, le cacao du chocolat noir, peu sucré, est favorable au développement des bonnes bactéries, au point de soulager les côlons irritables.

Pour vivre longtemps, il faut bouger

Vivre longtemps en bonne santé nécessite une activité physique pour éviter les maladies cardio-vasculaires. Ne cherchez pas le principal responsable de l’augmentation ce ces maladies dans le monde : c’est le temps passé assis, ce qu’on appelle la sédentarité.

Au-delà de sept heures par jour en position assise, le nombre des maladies cardio-vasculaires augmente nettement. Et qui dit sédentarité, pense écrans… Depuis 2006, la durée moyenne passée assis devant des écrans a augmenté de 53 %, pour atteindre plus de cinq heures par jour chez les adultes !

Réduire le temps assis au bureau n’est pas toujours possible, mais il est recommandé de se lever toutes les deux heures au moins. On peut aussi rester debout dans les transports en commun, ou, encore mieux, se déplacer à pied ou à vélo. Et surtout, il convient de ne pas en rajouter en restant plus de deux heures par jour devant un écran d’ordinateur ou de télévision.